5 clés pour bien construire un code produit (SKU).

Dans la vie d'un produit sur une marketplace (place de marché) ou dans un ERP, il y a 2 informations importantes qui identifient le produit :

Le SKU (Stock Keeping Unit) l'EAN Aucune marge de manoeuvre sur l'EAN, par contre nous avons toute latitude sur le SKU. C'est souvent lui qui est vu le premier dans une longue liste de produits.

Alors tirons-en partie. Je vous expose d'abord les clés, puis nous passons à la pratique.

Clé #1 : il doit être "parlant"

Quoi de plus frustrant que d'avoir un code produit comme XLDE1890876 qui ne dit rien des caractéristiques du produit sans avoir à ouvrir la fiche produit ?

Clé #2 : il doit faciliter le tri (donc la recherche)

Le postulat de base est que le SKU est le premier élément vu dans la liste de produits. Celui qui peut influencer l'apparition des produits dans la liste, ou le repérage d'un produit donné.

Clé #3 : il doit être facilement interprétable par tout le monde.

Tous les collaborateurs ayant un contact avec les produits, doivent pouvoir comprendre le SKU. Pas de codification extra-lunaire donc.

Clé #4 : il doit faciliter l'automatisation

Le SKU et l'EAN peuvent être considérés comme des identifiants uniques. Cependant, lorsque vous souhaiterez faire des croisements de donnée le SKU pourrait être un allié de poids. Voir un allié incontournable si vous manipulez des produits configurables.

Clé #5 : il doit être normalisé dans une documentation interne

La normalisation du SKU doit assurer la pérénité de la construction des SKU dans le temps. Ce qui permettra d'avoir une base de données homogène.

En pratique : Imaginons que nous ayons un fournisseur (COTONFIL [CTL]) de T-Shirt en coton avec:

5 déclinaisons de tailles (S, M, L, XL, XXL) 7 déclinaisons de couleurs (Bleu [BLE], Blanc[BLA], Rouge[ROU], Orange[ORA], Vert[VER], Jaune[JNE], Marron[MRN]) Le code produit chez le fournisseur est de la forme 190XX (19001 pour un modèle donné quelque soit la déclinaison pour faire simple ) Nous catégorisons nos t-shirts dans la famille "SHIRT" [SHI].

Un exemple de codification pourrait être le suivant : CTLSHI-19001-S-BLE

CTL => Code sur 3 lettres du fournisseurs

SHI => Code sur 3 lettres de la famille

19001 => code du produit chez le fournisseur

S => taille

BLE => la couleur.

Quelques déclinaisons :

CTLSHI-19001-S-BLE (Taille S, couleur bleu) CTLSHI-19001-S-BLA CTLSHI-19001-S-ROU CTLSHI-19001-S-ORA CTLSHI-19001-M-BLE (Taille M, couleur Bleu) CTLSHI-19001-M-BLA CTLSHI-19001-M-ROU CTLSHI-19001-M-ORA Notez bien le séparateur (-) qui aidera le cas échéant dans les travaux d'automatisation. Le (_) peut aussi être utilisé comme séparateur.

Bon codage à vous.

Thierry BOULOGNE Développeur / Formateur bureautique

TNG CONCEPTS

Next Post Previous Post

comments powered by HyperComments